Définition de la Sophrologie

La Relaxation

Bref historique

De nombreuses techniques de relaxation ont été créées par des médecins au début du XXieme siècle.

  • Training Autogène de Schultz, l

  • Relaxation progressive de Jacobson,

  • Méthode Vittoz... 

Training autogène de Schultz

Johannes Heinrich Schultz est un médecin allemand, neurologue et psychiatre, qui travaillait à Berlin.

Il publie en 1932 cette méthode de relaxation profonde, le 

Training autogène.

Training autogène.

  • autos soi-même,

  • gennan engendrer ,

Schultz disait que le training autogène est “une auto-décontraction, une plongée à l’intérieur de nous-mêmes”. L’important est de ne jamais forcer et de laisser la détente s’installer d’elle-même.

Il existe plusieurs «formules suggestives » reprises par patient. Les plus connues sont :

  • le calme,

  • la pesanteur,

  • la chaleur.

Connue pour la suggestion de la chaleur : un alpiniste avait été retrouvé dans une crevasse avec des gelures moins importantes que ce qui aurait du arriver. Il avait pratiqué cette auto-suggestion. ​On raconte l’histoire d’un alpiniste bloqué trois jours dans une crevasse après une avalanche : à l’arrivée des secours, il expliqua qu’il avait maintenu active sa circulation sanguine, notamment dans les pieds et les mains, en récitant la formule de chaleur qu’il avait apprise grâce à cette méthode.

  • déconnection concentrative = la décontraction par le dedans, 

  • processus d’auto-décontraction concentrative a donc pour but de parvenir à la détente et à la plongée intérieure, obtenant ainsi par le dedans une déconnection de tout l’organisme qui permet d’accroitre les capacités normales et de réduire/supprimer des déficiences anormales.

  • action volontaire et personnelle avec concentration intérieure et recueillement,

  • état de CS qui n’utilise pas la volonté CS en état de tension active,

  • mettre le corps et l’esprit au repos : relaxation physique totale et détente mentale,

Relaxation progressive de Jacobson

Jacobson - prof. physiologie Univ. Of Chicago - 1938 : livre « R. progressive » + app. de mesure d° contraction musculaire objective et relâchement 

  • élabore une méthode de relaxation qui se situe seulement sur le plan physiologique,

  • le patient doit être responsable de son traitement (dépendance au thérapeute délétère),

  • hyp. : émotion - importante que tension musculaire associée ; apprendre à supprimer les tensions musculaires, état psychique s’améliore vers l’équilibre ; 

  • en faisant disparaitre les tensions parasites et inutiles du corps, rééquilibrage de l’état psychique du patient,

  • concrètement, action directe sur les muscles volontairement tendus,

  • stade 1 - relaxation générale : 

    • position allongée ou assise, 

    • travail sur un muscle > groupe > corps,

    • tension forte vers tension faible et tension 0 (relax directe),

=> relaxation = non agir, lâcher-prise.

  • stade 2 - relaxation différentielle : sélectionner pour effectuer un geste précis

    • les muscles en action (autres muscles détendus),

    • la contraction minimale,

=> contrôle musculaire + fin ; économie d’énergie dans sa vie.

  • stade 3 - prendre CS des tensions musculaires induites par :

    • le stress, 

    • les perturbations affectives ou émotionnelles, 

    • les difficultés de la vie (trac, timidité..) :

=> apprendre à ce détendre au maximum compatible avec l’action. 

Méthode Vittoz 

 

- clinicien Lausanne - 1863 1925 - médecin généraliste : ça ne marche pas, il fait que ça marche, = Vittoz propose la rééducation du filtre pour que le CS soit tranquille => établissement permanent du contrôle cérébral, développement puis maintien,

  • CS contrôle cérébralement l’ICS via filtre construit par éducations,

  • contrôle cérébral via filtre (éducations) = faculté à filtrer ICS pour que CS soit tranquille,

  • Concepts de base : 

  • dualité CS >< ICS (je veux une vie tranquille >< je veux tout tout de suite),

  • contrôle cérébral = harmonie CS - ICS (CS non débordé par ICS),

  • contrôle cérébral = faculté inhérente à H. normal ; chez H. normal ou équilibré, contrôle automatique, habituel, naturel, développé avec l’âge et l’éducation,

  • équilibre normal : idées, sensations impressions peuvent être contrôlées par la raison, le jugement ou la volonté ; elle peuvent être jugées modifiées ou écartées,

  • pas de contrôle : un H. malade, une véritable « loque » ; impulsions, phobies ; l’état d’incontrôle ne se limite pas à la pensée, il peut atteindre sensations et actes : état de non présence prédomine la vie, avec doute, inquiétude et manque de confiance en soi ; filtre troué ou défaut de construction, 

  • rééducation appropriée pour enlever les dysfonctionnements,

  • base de la méthode : acte CS non-réflexif = CS d’un acte, d’un geste,

  • sentir un geste et non le penser ; recevoir, accueillir, posséder une sensation (expectative vigilante) = attitude active et non passive,

  • ré harmoniser r et é car alternance r et é = respiration du cerveau,

  • r : « j’absorbe le monde avec mes 5 sens »,

  • é : « je pense pour agir sur le monde »

 

  • le triptyque Vittoz : établir le contrôleur, le développer, le maintenir 

 

  1. établir le contrôle : 

    • pure réceptivité = base du traitement,

    • « sentez » : détail du corps, ensemble du corps, la respiration, la vue, l’ouïe, mouvements CS,

  1. développer le contrôle :

    • Vittoz propose la voie royale des actes CS,

    • 3 exercices sont proposés : marche CS, lecture voix haute, graphisme,

 

  1. maintenir le contrôle, l’équilibre.

    • exercice d’élimination : apprendre au malade le moyen de faire disparaitre une pensée de son cerveau…se libérer, oublier, éliminer = condition définitive nécessaire au maintien du contrôle et de l’équilibre,

    • 4 catégories : éliminer une sensation, une image, une idée, par déconcentration,

    • déconcentration vers le repos.

 

 

S.

 

Techniques de Sophrologie proposées 

  • Simples et efficaces,

  • Accessibles à tous,

  • Basées sur la respiration, la relaxation, des visualisations, des pensées positives….

Les Techniques de Relaxation ne peuvent se substituer à aucun traitement médical : elles sont complémentaires.

 



Le Cabinet de Sophrologie est situé 168 rue des Allobroges à Sallanches (74700).

Il est à proximité du Centre médical des Allobroges et de la Boulangerie de La Vallée - Jérome Leseve. Il n’est pas du coté de l’entrée principale de l’Ecole Jules Ferry mais du coté de l’entrée de l’Ecole maternelle Jules Ferry.