Sophrologie et deuil

Que couvre le mot deuil ?

Le mot Deuil vient du latin "dolore", douleur.

C'est un moment d'adaptation au manque ou à l'absence.

Il survient dans le cas du décès d'une personne mais aussi :

  • un divorce ou une séparation, 

  • un changement de travail,

  • la retraite,

  • un déménagement,

  • le départ d'un enfant de la maison...

L'intensité varie en fonction de l'individu endeuillé​ et de nombreux facteurs relatifs à l'événement. 

Existe-t'il un processus de deuil ?

Le processus de deuil existe, il est naturel et il peut être comparé à une cicatrisation. 

Il comporte plusieurs étapes qui vont être vécues dans un ordre personnel. 

Elizabeth KÜbler Ross a défini 5 étapes :

  • choc/sidération/déni, 

  • colère,

  • négociation/marchandage,

  • tristesse,

  • acceptation.

Christophe Fauré s'en est inspiré pour définir 4 étapes :

  • choc / rupture du lien émotionnel,

  • agitation / fuite / recherche,

  • déstructuration / temps de traversée du désert,

  • restructuration / apaisement.

Chaque étape est plus ou moins longue, intenses et douloureuses. Des signes physiques peuvent accompagner les souffrances psychologiques.

Le travail de deuil accompagne le processus de deuil.

 

Quelles sont les différentes ruptures ?

  • la perte d'un être cher,

  • une rupture amoureuse,

  • une rupture professionnelle,

  • une rupture familiale - syndrome du lit vide -

  • une rupture de place - divorce, veuvage - ,

  • une rupture d'apparence - brûlure -

  • une rupture d'organe - hystérectomie -

  • une rupture d'identité...

C'est aussi le cas d'un deuil blanc - la personne n'est pas décédée : elle est dans le coma, elle a la maladie d'alzheimer...-

Que peut apporter la sophrologie ?

  • accepter les émotions : permettre aux larmes de sortir, décharger la colère,...

  • s'apaiser,

  • aider à la séparation,

  • dire au revoir,

  • retrouver de l'énergie,

  • réinvestir l'avenir...

Qui est Christophe Fauré ? 

Christophe Fauré est psychiatre et psychothérapeute.

Il est spécialiste de l'accompagnement du deuil et de la fin de vie.

Il est l'auteur de plusieurs livres dont :

  • Vivre le deuil jour après jour,

  • Après le suicide d'un proche : vivre le deuil et se reconstruire.

VSCD - vécu subjectif de contact avec un défunt - 

Christophe Fauré parle de VSCD quand l'endeuillé vit une expérience surprenante et très forte, très puissante et inexplicable. Souvent il n'ose pas en parler pour ne pas être traité de "fou". Pourtant ce n'est pas une hallucination. 

Les signes du VSCD peuvent être :

  • une impression étrange,

  • une  présence forte,

  • des perceptions visuelles, auditives, tactiles,

  • un phénomène du à  interprétations (un oiseau sur la vitre, un objet au sol), 

  • une durée très courte,

  • la surprise,

  • l'endeuillé n'est pas en état modifié de conscience (sommeil, réveil...).

Cette expérience bouleverse l'endeuillé : il a la certitude profonde de contact avec le défunt. Ce n'est pas 

l'expérience de médiumnité.

Les "gains" du processus de deuil :

  • une redéfinition de la personne,,

  • sa relation au défunt s'est intériorisée - on parle de relation intérieure subjective non sensorielle ment déterminée -, 

  • parfois une identification positive aux qualités, aux valeurs ou aux principes du défunt, 

  • un personne plus attentive aux autres, avec un coeur ouvert...

Françoise Dolto & les enfants

Pour parler de la mort aux enfants, Françoise Dolto prônait la parole juste. Ce n'est pas dire toute la vérité à l'enfant mais lui dire des paroles vraies.



Le Cabinet de Sophrologie est situé 168 rue des Allobroges à Sallanches (74700).

Il est à proximité du Centre médical des Allobroges et de la Boulangerie de La Vallée - Jérome Leseve. Il n’est pas du coté de l’entrée principale de l’Ecole Jules Ferry mais du coté de l’entrée de l’Ecole maternelle Jules Ferry.